ZOUPIC logo

La Valeur ajoutee : Comment maitriser cette notion ?

La valeur ajoutée est une notion importante lorsque l’on veut initier un projet ou conduire une entreprise. Une bonne connaissance et une parfaite maîtrise de ce concept permettent de s’orienter dans la bonne direction. Véritable mesure de richesse et d’utilité, cet indicateur économique est utile dans la détermination de la TVA ou du PIB. Définition, utilité et mode de calcul, poursuivez la lecture pour tout savoir.

Qu’est-ce que la Valeur ajoutée (VA) ?

La valeur ajoutée représente un indicateur économique. Elle permet entre autres de mesurer la valeur d’une production dans un projet ou une société. Elle mesure donc la production globale de laquelle on retire l’ensemble des consommations intermédiaires (INSEE). Elle est bien évidemment différente du chiffre d’affaires. En effet, l’ensemble des ventes (chiffre d’affaires) comporte les charges à déduire pour obtenir la valeur ajoutée (VA).

Il existe tout de même une nuance entre Valeur ajoutée brute et Valeur ajoutée nette. Lorsqu’elle est calculée sans précision, il s’agit de la valeur brute. Dans ce cas, le chiffre d’affaires contient encore l’amortissement des facteurs de production. Si ce dernier est déduit dans le calcul, alors la valeur ajoutée sera nette.

Mode de calcul de la valeur ajoutée

Comme indiqué dans la définition, pour trouver par exemple le niveau de richesse généré par une entreprise ou un projet, il faut commencer par calculer la quantité d’argent perçue sur les ventes. De cette somme, il faut déduire le montant du coût de production global du produit ou service.

En termes simples, c’est la prise de valeur constatée sur la transformation d’un produit. Dans un commerce sans taxes et impôts, cela se traduit comme suit. Une vendeuse de fromage de bien avant notre ère peut s’approvisionner en lait de chèvre auprès d’un éleveur de la région pour 6 sous par seau. Elle en achète 4 seaux. Chaque seau lui permet de produire du fromage pour 12 sous. Voici comment calculer la valeur ajoutée.

Vente totale 12 sous x 4 = 48 sous (chiffre d’affaires)

Coût de production 6 sous x 4 = 24 sous (total des charges)

Valeur ajoutée VA = 48 – 24 = 24 sous

La valeur ajoutée dans ce cas basique est de 24 sous. En effet, il est certain qu’il faut un minimum de matériel et des ingrédients donnés pour réussir ce fromage et cela n’est pas pris en compte dans le calcul. Le principe reste à peu près le même pour une entreprise de services. Dans une société, les éléments du coût de production son évidement plus complexes et plus nombreux. Toutefois, il n’y a aucune différence quant au principe ou mode de calcul.

Utilité de la valeur ajoutée

En plus de déterminer le niveau de création de la richesse, elle a bien d’autres fonctions. La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) est calculée justement selon le montant global de ladite valeur. Elle correspond à un pourcentage qui varie d’un pays à un autre. Lorsque l’on fait référence au budget de l’État, c’est la valeur ajoutée nationale (impôts, taxes, et autres revenus publics), qui permet de financer les actions du gouvernement. Elle représente le Produit Intérieur Brut (PIB) du pays. Elle correspond donc à l’ensemble des valeurs ajoutées créées par les entreprises basées sur le territoire administratif.

Découvrez nos autres articles