Tag Archives: futur

Capitalism Died, what is next?

Il y a un an environ, l’école de commerce dans laquelle je finissais mes études organisait un concours de tag. Tiré au sort après qu’un de mes amis ait mis mon nom dans l’urne, je me retrouve à réfléchir ce que je vais bien pouvoir faire. C’était peu de temps après le billet de Paul Jorion sur la fin du capitalisme, le 18 mars 2009. Suivant le subprime depuis août 2007, les blogs alter mondialistes tels que lafinducapitalisme ou carnet de nuit, j’avais bien compris que ce système, comme le Titanic avait déjà touché l’iceberg. A l’époque, pour ouvrir le débat sur l’alternative géopolitique à la domination mondiale des US, je proposais la Chine en nouveau numéro Uno.

Capitalism died, what is next? -02-04-09

Aujourd’hui, je ne crois pas à une domination mondiale d’un côté ou de l’autre, il y aura bien sûr toujours des dominants et des dominés, mais je ne crois plus à des superpuissances délimitées par des frontières imaginaires, conventions entre les hommes pour mieux se taper dessus. Je place ma vision du futur dans l’homme, en tant qu’individu, dans l’homme en tant qu’animal social qui vit en groupe donc en communauté et dans l’homme en tant qu’artiste créateur doté de raison, qui dépassera de fait l’animal social que nous étions. Ce que nous sommes, ce que nous étions et ce que nous serons.

Internet nous relie comme jamais, nos voyages Erasmus tissent des liens avec nos voisins d’Europe, les semestres à l’étranger nous permettent de découvrir les cultures qui jadis étaient nos ennemis. Chaque jour, les connexions se font à différents niveaux et nous rapprochent un peu plus du super-organisme que nous sommes codés pour devenir. Nous ne deviendrons pas tous bisounours d’un coup, mais le contexte technique et global a changé et nous permet d’entrer dans une nouvelle phase d’évolution où il ne s’agit plus de se taper sur la gueule pour être heureux ou survivre, mais d’utiliser nos yeux pour contempler l’abondance présente, notre cerveau pour organiser sa répartition, et notre coeur pour la partager.