Twitter Weekly Updates for 2010-02-28

  • RT @ruk1n contreinfo.info : USA : En 2007, les 400 plus hauts revenus ont gagné en moyenne 945 000 dollars par jour http://bit.ly/9Zf3Kk #
  • 3 formes d'indicateurs de richesse par Patrick Viveret: Il y a le PIBrut, le PIDoux et entre les deux, PIBride :-) #
  • Vous avez un rêve, un désir, une envie, un besoin: faites le savoir http://www.karmawish.com/ Aidez les autres, faites vous aider! #nomoney #
  • Veille sur 3 innovations pour échanger, monétiser, payer, rémunérer la valeur ou les richesses : http://bit.ly/djrPmt #
  • J'ai rejoint l'équipe du Tao Village, Intelligence Collective, jeu du tao, sociocratie et monnaies libres, alleluia! http://bit.ly/cZb0QN #
  • bienvenue à mes anciens followers! et ravi de faire le chemin avec vous. Merci à la fidélité des nouveaux, depuis le temps.. #
  • Capitalism died, what is next? http://bit.ly/dd47Y1 #
  • Le disque dur est le meilleur ami de l'homme. #
  • je recherche ZE logiciel simple, cool et efficace de marketing direct: mass mailing sous mac, any ideas? #mercimerci #
  • merci pour les RTs et la bonne vibe @eniope @adil_mhira @gliph @floky60 @Desirade @ecolonomie et les autres #
  • 5 challenges pour les organisations du 21ème siècle: http://bit.ly/96MYk1 #
  • A Hell of a prezz about wealth ++ RT @fer_ananda
    Currently reading http://www.prezi.com/xmzld_-wayho/new-economy-new-wealth/ #
  • Quelques conseils de mon expérience sur la vie de groupe, quelques règles de vie.http://wp.me/pCkj0-8t #

Quelques conseils pour la vie du groupe

Voici un texte qui était l’un de mes derniers mails au Bureau Des Associations (BDA) de l’istec, en quittant mes responsabilités dans la vie associative après 5 ans d’activité. J’ai retouché un peu l’original pour qu’il soit plus grand public et moins privé. Ce n’est pas seulement le résumé de mon expérience dans les cercles associatifs, cela représente la somme de mes expériences et ressentis d’étudiant. Ce sont aussi des règles de vie qui sont valables dans un contexte quotidien.

1) Restez soudés quoi qu’il arrive
Parce que la pression extérieure sera forte, le courant sera fort, pendant votre périple, au fur et à mesure des événements, c’est en restant soudés et en communiquant bien entre vous que vous aurez la légitimité et la crédibilité dans toutes vos actions. N’oubliez pas que vous faites ça pour le plaisir et que vous êtes ensemble dans le même bateau. Mais le premier cercle, c’est le votre et nombreuses seront les pressions extérieures qui essayeront de trouver des failles et d’y entrer. L’unité doit être votre force première.

2) Anticipez et facilitez vous la vie
Parce qu’une belle montagne de taff fait peur quand on s’y prend au dernier moment, profitez des outils de management collaboratif à votre disposition: Google docs – Google agenda pour relayer toutes les tâches simples à l’informatique avec les rappels, et aussi pour garantir une accessibilité H24 à vos documents pour vous et pour les autres. Jouez avec le terrain, faites vous un mail commun que chacun reçoit, organisez bien le partage de vos informations afin de mettre toutes les chances de votre côté. Organisez vous, répartissez les tâches, les responsabilités, les modes de gouvernance et de décision. Définissez les bases et les codes, activez les réflexes.

3) Gardez du recul et un pied en dehors
Même si vous êtes investis corps et âme dans votre projet, de temps en temps n’hésitez pas à prendre du recul et à vous rappeler ce que vous faites, les autres projets similaires qui existent, la situation environnante, les voisins, le contexte, le moment, la direction. C’est important parfois de lever la tête un peu au-dessus pour voir venir. Pouvoir alterner terrain et anticipation, coupler une vue long terme avec les projets à court terme.
Un pied en dehors c’est l’équilibre, c’est le monde extérieur. Vous êtes à fond dans ce que vous faites, et c’est génial, n’oubliez pas que la vie continue ailleurs et que votre projet n’est pas grand chose par rapport aux forces en présence à l’échelle d’une nation. Parfois ça vous permettra de relativiser et de souffler un coup de vous dire que finalement, on est bien peu de choses.

4) Prenez du plaisir à faire ce que vous faites
N’oubliez pas que vous êtes dans les meilleures années de votre vie (chaque année qui passe est la meilleure année de votre vie). Vous êtes jeunes, beaux, frais, drôles et engagés. Toutes les difficultés que vous rencontrerez vous paraîtront embûches et pièges mais pensez à la suite de votre vie, une armure qui fera que dans vos expériences, ça ne vous fera pas peur parce que vous aurez déjà vécu cette épreuve à l’époque. Donc dites vous que tout ceci n’est qu’un exercice, un bac à sable, un laboratoire à erreurs, un centre d’entraînement, et que même si ça merde, bah on a le droit aussi et c’est en faisant des erreurs qu’on apprend. Pensez le pour vous et pour les autres. Même si je préfère le côté pro et sérieux  au côté fun et Youhou, instaurez un climat de confiance et une ambiance sympa pour vous faire plaisir et ne pas vous dire que ce que vous faites, volontairement, vous fait chier d’avance. Vous serez bien meilleurs si vous vous amusez et vous transmettrez de bien meilleures énergies.

5) Faites ce que vous dites et dites ce que vous faites (c) Jean-Luc Brett
La communication est la clé de tout. Dites ce que vous faites pour informer les autres, c’est facile à mettre en place avec les mails partagés, mais aussi les actions terrains, laissez une trace de vos actions pour les autres. Et faites ce que vous dites, une image vaut mille mots, un exemple vaut mille images. Si au lieu de dire aux autres ce qu’il faut faire, vous montrez l’exemple, ça porte beaucoup plus de valeur que de dire quelque chose et de ne pas le faire. Ca rejoint un peu le “ne faites pas aux autres ce que vous n’aimeriez pas qu’on vous fasse”. Car vous serez à la fois profs et élèves, maître et étudiant, modèle et camarade, responsable et ami, chef et pote, si vous voulez pouvoir garder une bonne crédibilité par rapport à ceux à qui vous donnez des ordres ou des consignes, essayez de vous l’appliquer. C’est une des règles connes à dire, mais tellement importante.

6) Soyez fiers, soyez humbles
Sachez vanter votre projet, votre aventure, votre investissement et partager votre passion. Votre fierté guidera votre volonté à vouloir faire mieux, votre ambition à vous dépasser et à aller de l’avant.
Sachez écouter et vous faire petit quand c’est le moment. Nous ne sommes dans le fond qu’une poussière dans le grand jeu de la Vie.

7) Installez votre leadership par la légitimité : soyez justes et équitables
Ça renvoie un peu au film de 12 hommes en colère : le bon manager. Pour pouvoir assoir vos décisions, votre légitimité, vos responsabilités, expliquez votre décision  finale par rapport à votre réflexion. Chaque problème entraîne une analyse, qui entraîne une conclusion, donnant sur une décision. La décision fait partie d’une stratégie, qui peut être bonne ou mauvaise, judicieuse ou préjudiciable, on ne le sait pas au moment où on la prend, en tout cas il y a souvent de bonnes raisons guidant cette stratégie. A vous d’expliquer votre démarche, votre réflexion, votre stratégie, et de demander pardon si au final la stratégie n’était pas la bonne, tout le monde peut se planter. Demandez de l’aide si vous ne savez pas.

5 challenges pour les organisations du 21ème siècle

A l’heure de 2010, nous sommes pleinement dans le 21ème siècle. Le jeu a changé, les règles aussi, 5 points indispensables pour les organisations de demain.

  • Éthique: Créer de la richesse avec du sens: Servir l’homme avant tout

L’argent n’est pas l’objectif, le bienfait final compte. Qu’est-ce que j’apporte comme bien-être, comme simplification, comme service ou comme outil à celui que je sers? Si vous créez une entreprise aujourd’hui, assurez vous qu’elle serve l’homme, dans son développement, son épanouissement et son bien-être au quotidien. Si vous avez déjà une entreprise, n’hésitez  pas à vérifier si vos clients ont le sourire et portent vos valeurs, aiment votre travail. L’éthique n’est pas une option, les valeurs sont votre socle, vous les défendez comme l’intégrité de votre marque, vous ne pouvez pas vous en écarter. Votre réussite doit être basée sur la synergie collective, vous devez jouer win-win avec l’Humain: liez vos objectifs avec des événements et des variables qui nourrissent le bonheur collectif et engendrent le développement de la vie sous toutes ses formes.

  • Respect: Prendre soin de la planète, don’t go green, BE green.

Le capital terrestre que nous avons longtemps négligé ne peut plus être oublié de l’équation. Prenez le en compte, faites vos bilans, calculez vos émissions, vos déplacements, vos sous-traitants, vos produits, vos habitudes. Changez votre façon au quotidien et incarnez ce que vous dites. Si vous avez les moyens, produisez votre propre électricité, traquez la poussière et optimisez vos rondes, vos services. Huilez votre organisation pour qu’elle réduise ses coûts. Repensez au local, au proche et au simple. Revoyez vos chaînes de production et les coûts cachés, si vous faites une économie, quelqu’un doit forcément payer, qui paye? que ce soit la nature, les employés ou les habitants d’autres pays, préférez redorer vos process.

  • Unicité: Osez innover, faites du sur mesure

Pour chaque produit ou service unique, vous créez votre personnalité. Parce que  nous sommes tous des êtres différents avec des besoins et des caractéristiques différentes, faites du sur mesure. Préservez la diversité et traitez chaque demande de façon unique et privilégiée. Variez vos business model pour faire varier les prix selon vos coûts réels, ouvrez et partagez sur les supports abondants, faites payer la matière, l’accès, la qualité, la transparence, l’honnêteté et préférez l’expérience. Préférez la qualité à la quantité, l’originalité et le jamais vu. Innovez, créez, risquez, éclatez vous. Tentez de nouvelles choses, surprenez nous. Innovez aussi dans votre management, vos salaires, la répartition de vos richesses, l’organisation de votre temps, l’architecture de votre bureau, montrez nous autre chose, quelle est votre originalité, votre marque de fabrique?

  • Adaptabilité: Comprendre le numérique et les crises pour pouvoir jouer avec en tenant compte des limites

Le numérique, les crises successives nous montrent que le terrain est en mouvement, quelle que soit votre équipe, soyez mobiles, adaptables, toujours prêts à remettre en question les acquis, le sens et la légitimité de votre projet, de vos normes. Rapidité et maniabilité sont des mots clés, le temps est clé, le  navire peut-être léger, il en sera d’autant plus libre et remodelable. Tout va plus vite, soyez à l’écoute, positionnez vous dans le flux, en mouvement, ne posez pas de cadres trop lourd qui vous ralentira, pensez à tout.

  • Transparence: Il n’y a pas à se cacher

Quand on fait les choses bien, on peut le dire. Montrez vos efforts, vos difficultés, acceptez qu’on vous voit tels que vous êtes, ne vous maquillez pas, offrez nous la réalité. Faites parler les humains qui vivent cette histoire, dites nous ce que vous vivez, pourquoi ça marche, les questions que vous vous posez, et comment on peut vous aider. Partagez vos erreurs et vos coups de gueule aussi biens que vos réjouissances et vos fiertés. Si vous faites les choses bien dites le, et expliquer comment vous l’avez fait, nous voulons savoir. Soyez honnêtes avec vous-même comme avec nous.

Vous en voyez d’autres?

Capitalism Died, what is next?

Il y a un an environ, l’école de commerce dans laquelle je finissais mes études organisait un concours de tag. Tiré au sort après qu’un de mes amis ait mis mon nom dans l’urne, je me retrouve à réfléchir ce que je vais bien pouvoir faire. C’était peu de temps après le billet de Paul Jorion sur la fin du capitalisme, le 18 mars 2009. Suivant le subprime depuis août 2007, les blogs alter mondialistes tels que lafinducapitalisme ou carnet de nuit, j’avais bien compris que ce système, comme le Titanic avait déjà touché l’iceberg. A l’époque, pour ouvrir le débat sur l’alternative géopolitique à la domination mondiale des US, je proposais la Chine en nouveau numéro Uno.

Capitalism died, what is next? -02-04-09

Aujourd’hui, je ne crois pas à une domination mondiale d’un côté ou de l’autre, il y aura bien sûr toujours des dominants et des dominés, mais je ne crois plus à des superpuissances délimitées par des frontières imaginaires, conventions entre les hommes pour mieux se taper dessus. Je place ma vision du futur dans l’homme, en tant qu’individu, dans l’homme en tant qu’animal social qui vit en groupe donc en communauté et dans l’homme en tant qu’artiste créateur doté de raison, qui dépassera de fait l’animal social que nous étions. Ce que nous sommes, ce que nous étions et ce que nous serons.

Internet nous relie comme jamais, nos voyages Erasmus tissent des liens avec nos voisins d’Europe, les semestres à l’étranger nous permettent de découvrir les cultures qui jadis étaient nos ennemis. Chaque jour, les connexions se font à différents niveaux et nous rapprochent un peu plus du super-organisme que nous sommes codés pour devenir. Nous ne deviendrons pas tous bisounours d’un coup, mais le contexte technique et global a changé et nous permet d’entrer dans une nouvelle phase d’évolution où il ne s’agit plus de se taper sur la gueule pour être heureux ou survivre, mais d’utiliser nos yeux pour contempler l’abondance présente, notre cerveau pour organiser sa répartition, et notre coeur pour la partager.

Bienvenue dans le Tao Village

Après avoir rejoint Génération Tao courant janvier, me voici en train de compléter mes occupations quotidiennes en rejoignant cette fois l’aventure Tao Village.

Situé à la station de métro Ledru Rollin, Tao Village est un lieu qui m’a fait frissonner dès ma première visite début octobre. C’est l’endroit où est né le Jeu du Tao: jeu coopératif où chacun aide les autres participants à avancer dans leur quête. Utilisé à la frontière entre le développement personnel, la clarification d’intention dans la gestion de projet, l’aide à la décision, ce petit plateau et son cadre sont une méthode simple et sans failles pour faire avancer une situation dans un contexte convivial et gagnant-gagnant. Vous allez apprendre à aider les autres, et cela vous aidera à mieux comprendre votre quête. N’hésitez pas à vous y essayer et venir faire une partie les mercredi ou vendredi soir, en vous inscrivant sur le site ou par téléphone. Ce jeu ne ressemble à rien de ce que vous avez fait jusqu’à maintenant.

Le jeu du Tao

Depuis quelques années maintenant, Patrice Levallois travaille sur la problématique des richesses, et à la création d’autres formes d’échanges. C’est donc au sein de cette belle équipe que j’ai trouvé ma place en tant que chef de projet pour le développement du projet. A la frontière entre les différents parties: mobile banking, réseau social/place des marchés, animation et intelligence collective, j’essaye de façonner une solution qui mette en valeur au mieux chacun des acteurs, permettant à chaque communauté d’avoir un système qui corresponde à ses besoins et à ses valeurs.

Tao Village, c’est aussi l’aventure de la sociocratie ala Bernard Marie Chiquet, d’autres formes d’interaction, d’échanger et de décider. Nous y reviendrons très probablement quand j’aurai plus de temps et plus de visibilité sur les effets, c’est une forme d’intelligence collective pour communiquer et décider en groupe.

Tao Village en dehors du jeu du Tao intervient en entreprise pour proposer d’autres méthodes de management collaboratif, des techniques nouvelles et innovantes pour gérer les crises et remettre du lien dans l’entreprise.

J’avance pas à pas dans ce projet que l’on dirait fait sur mesure. Les possibles sont nombreux, l’avenir radieux et l’enjeu passionnant. Je profite de chaque instant, toujours époustouflé par la complexité du projet, mais ravi d’aider à construire, d’autres formes de liens entre les hommes, contribuant à développer le super organisme que nous formons.

Tao Village vient donc rejoindre Génération Tao comme famille pour continuer de construire un autre monde, et je suis heureux.

D’autres façons de donner, de recevoir, de remercier

Alors que je cours à droite à gauche, je prends le temps de me poser un peu pour vous donner un petit 360° de quelques initiatives trouvées à droite à gauche initiant d’autres façons de rémunérer les échanges.

the pirate bay: Flattr

La première, très excitante vient de the pirate bay: Flattr.

Catégorie: Solution de don, système de remerciement en euros des oeuvres numériques.

Je choisis un montant mensuel que je souhaite reverser aux artistes que j’aime. Ensuite je clique sur un bouton apposé à l’oeuvre ou un article dès que je veux le remercier. A la fin du mois, mon montant est divisé par le nombre de clics effectués.

Avantage: Permet de profiter de l’abondance numérique, clics à volonté. Créée une façon de remercier les auteurs jusque là très souvent ignorés. Il est plus facile de mettre la main à la poche avec un montant fixe mensuel que de sortir la CB à chaque donation.

Inconvénient: Comme on le voit dans la vidéo, le petit bonhomme donne son gâteau, il ne reçoit rien d’autre que le plaisir d’avoir remercié, c’est déjà ça me direz vous, mais quand on aime les feedbacks positifs, on pourrait faire mieux.  Il faut donc éduquer et encourager à donner sur le support numérique.

Pay2you du Crédit Mutuel

Le concept de pay2you est assez simple, vous permettre de payer quelqu’un grâce à son numéro de téléphone.

Catégorie: Moyen de paiement monétaire technique innovant

Vous devez une somme inférieure à 150€ à quelqu’un, vous avez la flemme de lui apporter ou de faire un virement, entrez juste son numéro de téléphone sans frais et la personne devra s’inscrire pour lier son téléphone avec son compte. Rien qu’au fait qu’on ne puisse exporter leurs vidéos, on sent qu’ils ne sont déjà pas trop dans le même esprit que l’équipe pirate bay.

Avantage: Simple, gratos, pratique, facile, il remplit bien sa fonction.
Inconvénient: C’est un gadget bancaire pour compléter les moyens de payer, pas beaucoup plus.

Karmawish

Karmawish est un site où vous venez faire un voeux, écrire une demande, déposer une intention et les autres peuvent vous aider.

Catégorie: Système d’échanges non monétaires, basé sur la solidarité et l’entre-aide

L’idée est basée sur la solidarité: d’abord je dois aider quelqu’un par rapport à sa demande, ce qui me permettra ensuite de publier mon voeux et d’être à mon tour aidé. Le site est vraiment fluide et sympa, l’équipe derrière a enfin l’air jeune et humaine. Pas de projet de business plan, de monétisation ou autre, ici on garde l’énergie d’aider l’autre, quelle que soit sa demande.

Avantage: Simple, facile d’accès, permet de connecter et de rencontrer d’autres personnes proche de chez nous comme à l’autre bout du monde. Proposer une autre façon de faire des échanges et de s’entre aider.

Inconvénient: Limité par la diversité des voeux et des géolocalisations. Probablement très puissant s’il rencontre plus de succès.

—–

Voilà pour notre petit tour des innovations et sites qui bougent dans les autres formes de monétisation, d’échange et de rémunération de la valeur sur le Net. En tout cas, une chose est sûre: ça bouge!

Twitter Weekly Updates for 2010-02-21

  • RT @isaz RT @kantken: RT @espritblog Un journaliste payé par ses lecteurs ? http://bit.ly/8YcIyn #
  • GEAB N°42 est disponible! Second trimestre 2010 : Aggravation brutale de la crise systémique globale – Renforcemen… http://bit.ly/dgZeW4 #
  • Contre LOPPSI II, la ligue Odebi lance le live CD Odebian : http://bit.ly/bcszHg (via @maxime) #
  • "Customiser" votre laptop macintosh en magnifiant la pomme http://tinyurl.com/yedhn7e #applelogoart (via @florencedesruol) #
  • Financement du journalisme : quel(s) modèle(s) économique(s) ? | Owni.fr: Highlights and Sticky Notes:Cross-financ… http://bit.ly/bvAWF7 #
  • #unjour, je ferai un grand festival et je rencontrerai toutes ces personnes que je suis et qui me suivent et avec qui nous sommes amis 2.0 #
  • why oppose the Vancouver Olympics : http://bit.ly/czSIe4 #
  • Rien ne nous appartient, les objets comme les humains ne font que passer. #
  • When Will we have reality tv shows with 2 teams of geeks competing for Some CO2 reducers, greenwaste protocols or biodiversity projects? #
  • la liste des patrons nommés par Sarkozy (Challenges) http://bit.ly/bT1W6o (via @EricMainville) #
  • Les employeurs peu conscients des risques électromagnétiques sur le lieu de travail http://bit.ly/bRoJiA (novethic) (via @sirchamallow) #
  • Communities print their own currency to keep cash flowing – USATODAY.com: Highlights and Sticky Notes:Workers with… http://bit.ly/8Z3UP8 #
  • On apprend de la différence et pourtant nous passons notre temps à nous regrouper par nos points communs #paradoxe #why #
  • #altcurrency Local Currency Systems – Blog and Lists http://currency.clanof.com/Local-Currency-Systems/ (via @Toronto_Dollar) #
  • Lettre ouverte aux maisons de disques même si elles ont rien demandé | Owni.fr: Highlights and Sticky Notes:Lettre… http://bit.ly/bq6nvl #
  • Local Currency Systems Growing: Highlights and Sticky Notes:The Spread of Local CurrenciesLocal Monetary Reform –… http://bit.ly/anf7pK #
  • Et si plutôt que de parler de monnaies libres, on parlait de LIANT. Je n'échange pas quelque chose, je me lie avec quelqu'un, je tisse. #
  • Concert live de la lune des pirates (Amiens) de John Makay (mon frère) ce soir à suivre sur radio Graf'hit http://bit.ly/caNgVl #
  • "Il pleut comme vache qui pisse" dit-on ; cette nuit à Casablanca on a eu droit à tout le troupeau… (via @_Amine) :-))) #

Twitter Weekly Updates for 2010-02-21

  • RT @isaz RT @kantken: RT @espritblog Un journaliste payé par ses lecteurs ? http://bit.ly/8YcIyn #
  • GEAB N°42 est disponible! Second trimestre 2010 : Aggravation brutale de la crise systémique globale – Renforcemen… http://bit.ly/dgZeW4 #
  • Contre LOPPSI II, la ligue Odebi lance le live CD Odebian : http://bit.ly/bcszHg (via @maxime) #
  • "Customiser" votre laptop macintosh en magnifiant la pomme http://tinyurl.com/yedhn7e #applelogoart (via @florencedesruol) #
  • Financement du journalisme : quel(s) modèle(s) économique(s) ? | Owni.fr: Highlights and Sticky Notes:Cross-financ… http://bit.ly/bvAWF7 #
  • #unjour, je ferai un grand festival et je rencontrerai toutes ces personnes que je suis et qui me suivent et avec qui nous sommes amis 2.0 #
  • why oppose the Vancouver Olympics : http://bit.ly/czSIe4 #
  • Rien ne nous appartient, les objets comme les humains ne font que passer. #
  • When Will we have reality tv shows with 2 teams of geeks competing for Some CO2 reducers, greenwaste protocols or biodiversity projects? #
  • la liste des patrons nommés par Sarkozy (Challenges) http://bit.ly/bT1W6o (via @EricMainville) #
  • Les employeurs peu conscients des risques électromagnétiques sur le lieu de travail http://bit.ly/bRoJiA (novethic) (via @sirchamallow) #
  • Communities print their own currency to keep cash flowing – USATODAY.com: Highlights and Sticky Notes:Workers with… http://bit.ly/8Z3UP8 #
  • On apprend de la différence et pourtant nous passons notre temps à nous regrouper par nos points communs #paradoxe #why #
  • #altcurrency Local Currency Systems – Blog and Lists http://currency.clanof.com/Local-Currency-Systems/ (via @Toronto_Dollar) #
  • Lettre ouverte aux maisons de disques même si elles ont rien demandé | Owni.fr: Highlights and Sticky Notes:Lettre… http://bit.ly/bq6nvl #
  • Local Currency Systems Growing: Highlights and Sticky Notes:The Spread of Local CurrenciesLocal Monetary Reform –… http://bit.ly/anf7pK #
  • Et si plutôt que de parler de monnaies libres, on parlait de LIANT. Je n'échange pas quelque chose, je me lie avec quelqu'un, je tisse. #
  • Concert live de la lune des pirates (Amiens) de John Makay (mon frère) ce soir à suivre sur radio Graf'hit http://bit.ly/caNgVl #
  • "Il pleut comme vache qui pisse" dit-on ; cette nuit à Casablanca on a eu droit à tout le troupeau… (via @_Amine) :-))) #

Twitter Weekly Updates for 2010-02-14

  • Paul Jorion: la dette, la monnaie, la Grèce, la spéculation, on n'a rien changé et ça commence à sentir mauvais: http://bit.ly/bu1gCk #
  • Développer des monnaies libres avec un sens solidaire, que la monnaie nous serve au lieu de nous asservir: http://bit.ly/cLHOuU #
  • L’Union monétaire en danger, l’euro attaqué – LeMonde.fr: Highlights and Sticky Notes:L’Union monétaire en danger,… http://bit.ly/cfCkLf #
  • RT @la_ligne la_ligne

    L'information a un prix… http://brizzly.com/pic/1EUJ (via @SurMtpJournal, http://u.nu/3qu55) #

  • ctrl+c, alt+tab, ctrl+v, alt+tab, tab, ctrl+c, alt+tab, tab, ctrl+v, alt+tab, tab ctrl+c, alt+tab, tab, ctrl+v… #
  • Je mets à jour mon budget excel en ajoutant une colonne monnaie complémentaire de chaque côté! #echanges #monnaielibre #
  • La plume est une vierge, l’imprimerie une putain | Owni.fr: Highlights and Sticky Notes:Encore une fois, l’imprime… http://bit.ly/99zHyu #
  • RT @j_zim #LOPPSI: La Censure du Net adoptée à l'Assemblée http://ur1.ca/m2qo #
  • Un jour, ceux qui feront les lois seront aussi des utilisateurs d'Internet. #dream #
  • Citez moi 5 pouvoirs que certains ont, qui n'ont pas d'équivalents au niveau technique, à ma portée, au jour d'aujourd'hui. #
  • L'industrie de la musique: artiste poule aux oeufs d'or + Outil de production + réseau de distribution = CA$$$H #
  • L'amour de la musique: groupe top cool + prix libre + afficionados = plaisir partagé à prix réduit ou groupe sympa + myspace + amis= LOVE #
  • A way to monetize content on the internet flattr, created by the pirate bay, seems pretty awesome! #openmoney http://retwt.me/7S4E #
  • We are entering a post-industrial age with a very different economy and needs for a different view of wealth. http://bit.ly/bBQVzy @artbrock #
  • Il est plus facile de fissurer l'atome que de vaincre un préjugé. Albert Einstein #

Twitter Weekly Updates for 2010-02-07

  • L’éloquence du président Lula en faveur d’un Brésil et d’une société plus libres http://bit.ly/coFQ2h #
  • He creates value, I measure it, somebody else transmutes it. Energy catalyser: here you go with the flow #value #monetization #creation #
  • Etre parmi les plus riches du monde, c'est ne pas avoir partagé sa fortune avec les millions d'êtres dans le besoin. #pathos #crazy #sad #
  • Commentaires sous pseudonyme interdits en Australie pendant les élections – Numerama http://bt.io/EQvb (via @gchampeau) #
  • Nous venons de finir notre premier enregistrement sur la numérisation et l'évolution de la musique avec @nugues Quelle excitation! #
  • Mon duo avec @nugues sur les flux s'installe: les bases de l'expérience naissante: http://bit.ly/atGJQj (à venir texte + radio) #
  • Travailler sur un flux d'échange entre les hommes, c'est considérer que celui a +1000 est autant bloqué que celui à -1000, ça change tout.. #
  • bis: Mon duo avec @nugues sur les flux s'installe: les bases de l'expérience naissante: http://bit.ly/atGJQj (à venir texte + radio) #
  • Equi-libre #
  • je viens de créer un groupe sur facebook: "monnaie complémentaires, pourquoi il est important de s'y intéresser" #openmoney en avant! #
  • Groupe facebook "Les monnaies complémentaires, pourquoi il est important de s'y intéresser" http://bit.ly/9uGrAZ #monnaielibre hop hop! #
  • Je me delecte des Flux de piétons presses dans le metro. Nous sommes des fourmis. #
  • Monnaies complementaires: techniquement complémentaires, stratégiquement alternative. Patrick viveret #
  • Monnaies complémentaires: juridiquement tolérées: construisons le conflit politique et jurdique pour les faire accepter. Patrick viveret #
  • "L'abeille ? … une M'Honey complémentaire" dixit @Ericdessins. http://bit.ly/aywZx0 (via @xtof_fr) #
  • Time is honey! Seb F #
  • Celui qui porte l'or ne sent pas son poids, tant il y croit. Que la foi s'en retire, seul reste le poids. vous êtes sur la bonne Voie #
  • Merci et bisou pour les RT @ccesetti @carcha @pourkwa @yanntessier @O_muller @jone_ratis @VariniaG #
  • La richesse est certes dans chaque être, à un niveau meta, elle se révèle dans la forme et l'intensité du lien entre les êtres. #
  • Business model possible pour valoriser l'abondance numérique sans mettre de barrière à l'entrée: http://bit.ly/cNwzwC http://bit.ly/cDvmex #
  • Et si plutôt que dire monnaie, on parlait de flux: http://bit.ly/cLHOuU L'intelligence collective financière de solidarité. #openmoney #

Et si plutôt que de dire monnaie, on disait Flux ou courant?

Et si plutôt que de dire monnaie (de monnaie libre) on disait flux ou courant. Et si plutôt que d’accumuler, on faisait circuler?

Il y a eu les monnaies, il y a les monnaies complémentaires, mais il y a aussi, dans un tout autre registre, la vision du Flux collectif de solidarité. Voyons en détail ce que cela peut vouloir dire.

Dans les métaphores que j’aime utiliser pour ce qui complète l’argent rare tel que nous le connaissons, il y a celle du foot: la monnaie est comme le ballon, pour gagner il faut trouver une stratégie qui encourage les échanges et permette de faire circuler la balle. Dans l’équipe de foot comme dans une communauté, nous nous regroupons sur un socle commun de valeurs et une envie collective de créer et de faire des échanges ensemble. Au foot le but est de mettre plus de buts que l’adversaire, dans le courant, il n’est d’autre adversaire que nous-même, nos peurs et nos envies individualistes, le but devient alors simplement de créer et de s’enrichir collectivement.

Dans le courant, le but est de s’enrichir collectivement: d’alimenter le flux et qu’il nous alimente. Alors que dans le monde des monnaies rares, s’enrichir voulait souvent dire prendre à quelqu’un d’autre car nous étions en compétition, inégaux face à l’accès à la monnaie, la donne change lorsqu’on parle du courant.

J’alimente le courant, et le courant me nourrit, ma coopération avec le collectif profite à tous

Dans une communauté de valeur et de coopération, comme au foot, nous allons tous dans une direction commune. Nous faisons tous partie de la même équipe et personne n’a intérêt à ce que l’un des joueurs ne touche jamais la balle, car ce serait empêcher à son talent de s’exprimer, le but est de s’entraîner et de progresser collectivement sans oublier personne pour tirer l’équipe vers le haut. Nous voulons donner la possibilité à chaque joueur de se faire entendre pour permettre à l’équipe de jouir de sa diversité.

Au foot comme dans le courant, faire circuler la balle permet d’utiliser au mieux la richesse et la diversité d’une équipe

Dans ce cas là, s’enrichir veut dire permettre à chacun d’offrir aux autres ce qu’il sait le mieux faire, et de recevoir ce dont il a besoin. La vraie richesse c’est quand le livre et le lecteur sont réunis, quand la plante et l’arrosoir sont en phase, quand la fleur et l’oeil du randonneur se rencontrent. La richesse n’existe que quand elle est observée par l’autre, c’est le miroir qui permet de reconnaître la richesse, elle n’existe que si elle est partagée. Seul, je peux avoir tout l’or du monde, il ne me sera d’aucune utilité. La vie pour l’homme n’est garantie que si elle se partage à deux. Ainsi richesse et amour sont vains s’ils ne trouvent pas l’autre partie de la paire.

La richesse naît de l’échange, elle n’existe que si elle est partagée

Dans notre communauté comme une équipe d’alpinistes en cordée, il n’est pas question d’isoler celui qui reste derrière et de couper la corde, de même que celui qui part seul devant divise le groupe. Nous sommes liés et nous irons ensemble ou nous n’irons pas. On vit ensemble, on meurt ensemble. On se fait confiance. C’est ici que réapparaît le lien de l’Intelligence Collective qui fait que cette communauté  n’est pas une somme d’individualité, mais bien un tout, différent et supérieur à cette somme d’individualité. C’est cette solidarité qui fait la force du lien. Si tu es en positif, on t’aidera à dépenser pour te remettre en mouvement et revenir au cœur du groupe, si tu es en négatif, on t’aidera à offrir tes services pour revenir dans le positif, mais dans tous les cas, cela n’a que bien peu d’importance à nos yeux. Ce qui importe, c’est que tu fasses partie du groupe, et que tu sois en mouvement, toujours ouvert à recevoir, à offrir et à réaliser des échanges nous permettant de nous enrichir mutuellement. Dans la cordée, peu importe que tu sois devant, derrière, au milieu, l’essentiel est que tu avances avec le groupe.

Nous allons redécouvrir ce que collectif veut dire

Si tu acceptes de rejoindre cette communauté, nous partageons alors cet objectif commun, nous nous y engageons, servir la richesse collective, offrir nos services au groupe, déclarer nos besoins pour permettre la rencontre des offres et des demandes et la réalisation des actions qui nous permettent de créer de la richesse et d’alimenter le Courant.

En haut, j'échange avec une autre personne, en bas, j'échange avec la communauté

La monnaie nous sépare.

Le courant nous alimente.

La monnaie nous individualise.

Le courant nous englobe et nous lie.

La monnaie  nous oppose.

Le courant nous rassemble.

Dans la monnaie classique, la richesse se trouve en bout de ligne: chez les utilisateurs. Dans le courant, elle est dans le lien entre les joueurs. Voici une forme d’intelligence collective appliquée au flux financier, cela ne signifie pas que la gestion financière est centralisée, ça veut dire que les joueurs déplace leur confiance en leurs capacités individuelles vers la confiance dans le groupe. Inutile de rappeler que le groupe a des propriétés que la somme des individualités n’aura jamais, il s’agit donc de transformer nos peurs de manque et notre conscience de rareté en conscience d’abondance et de réinstaller la confiance dans l’autre et dans le groupe.

Dans le courant, peu importe la position (créditaire ou déficitaire) de chaque membre, l’essentiel est d’être actif dans les échanges.

Dans une partie de foot, il importe peu d’avoir le ballon, l’essentiel est de faire des échanges pour se rapprocher du but.

Considérer le lien qui unit les hommes comme un courant, c’est choisir de les réunir et de les lier collectivement vers une cause commune plutôt que de les opposer. C’est leur donner le pouvoir de se lier, d’émuler et de créer le lien qui les rassemble, plutôt que de les isoler et de les séparer de cette possibilité de faire corps.

Quelques règles sont préalables pour se mettre d’accord sur le cadre. Chaque cadre et règles seront à affiner selon les communautés, leurs contextes et leurs envies.

1) L’amplitude

2) Les limites supérieures et inférieures

3) la thésaurisation

Tout cela vise simplement à définir à quel rythme nous allons respirer, ensemble, collectivement, alternant inspiration et respiration. Retour à la vie, reprenons notre souffle.

Duo sur les flux avec Dominique Nugues

Depuis mon billet qui lançait un appel j’ai trouvé une personne avec qui créer sur le sujet des flux. Il s’agit de Dominique Nugues, que j’ai rencontré sur la plateforme de journalisme digital owni.fr et avec qui nous avons très vite vibré pour la même vision: l’heure est grave, mais nous avons les moyens de jouer et faire notre part,  retroussons nos manches en souriant et agissons!

Un drôle de duo

Dominique à plus du double de mon âge, il a grandi à Caen en Normandie dans les ruines de la seconde guerre mondiale. Si j’aime à dire que je connais bien les flux horizontaux (économie, énergie, environnement), lui a beaucoup étudié et s’intéresse aux flux verticaux, dans un cadre plus historique, courants de pensée, religions, mouvements collectifs politiques conscients ou inconscients..

Dominique a fait de la radio et maîtrise complètement les outils de prise de son. Par contre, pour ce qui est d’installer un add-on pour skype, ça me rappelle tout de suite notre différence de génération et m’invite à l’humilité. Si j’excelle pour configurer quelques fichiers où il bloque, il m’éblouit par sa connaissance et sa culture dans les domaines musicaux des années 60. Nous apprenons l’un de l’autre et c’est un régal de servir et d’aider, comme d’apprendre et d’être nourri.

Si nous sommes d’accord au niveau du bilan de la situation, nos expériences et nos façons de comprendre les choses n’en sont pas moins complémentaires. C’est ce qui me remplit et me stimulee dans cette construction que nous faisons en ce moment: elle a lieu en 2 temps, le premier est un texte qui servira de base, un pdf sûrement, sur lequel nous posons un regard commun par rapport au monde qui nous entoure, sans jugement de “c’est bien” ou de “c’est mal”, mais comme état de la situation et point de départ de l’action. Le deuxième temps a en réalité déjà commencé puisqu’il s’agit ici de faire une émission de radio, podcast ou dialogues enregistrés et diffusés sur un site appropriés. Alternant histoire et actualité, numérique et imprimerie, l’an 2000 et l’an 1500, (pour schématiser) nous naviguons entre nos domaines de connaissances pour alerter et confirmer ce message que je répands déjà amplement dans ces pages: Internet a tout changé. Entrer dans l’ère de l’information avec les clés nécessaires pour ne pas se planter, aller dans le sens de l’évolution, apprendre de l’histoire, voilà des éléments cités au hasard qui me semblent bien représenter ce que nous défendons.

Notre duo a donc un aspect complémentaire fondamental qui légitime son aspect enrichissant. Au-delà de cela, c’est également une super expérience pour moi d’avoir quelqu’un d’une autre génération avec qui parler et échanger sans utiliser un langage de martien. Parler le madame Michu ou s’approcher d’une cible de grand public permet de redescendre du monde de la branlette intellectuelle qu’il est très facile d’atteindre. Des mots simples, des exemples simples, du concret, terre à terre, fini les billets en blocs sur des théories fumeuses, on parle ici de diffusion audio au plus grand nombre.

Avant c’était différent

15 jours ont suffi entre la diffusion de mon message, notre connexion, notre rencontre, la mise à plat de nos compétences, envies et valeurs. Après avoir brièvement discuté du temps disponible de chacun, nous avons trouvé notre socle commun, et voici l’aventure lancée. 15 petites journées ont fait de nous un duo, dans la simplicité et la complicité de cette aventure dont nous n’avons aucune idée où elle nous mènera. L’action, pour nous aujourd’hui, c’est simplement de parler et diffuser ce message, que tout est possible. Rien de nouveau sous le soleil me diront les habitués d’Internet. Ca fait toujours bien de le rappeler et de montrer à quel point ce ne sont plus des mots en l’air. It is real.

à suivre

Voilà, ainsi ce termine ce petit billet d’humeur comme j’en fais si rarement. Je vous tiens au jus dès que notre spécialiste ingénieur son aura coupé, retouché, retraité les bandes et qu’elles seront déposées délicatement sur un site qui vous ouvrira ses portes. Dans un futur proche il sera envisageable de broadcaster live également.. on en reaparlera.. Pour le pdf, c’est un texte plus profond, plus travaillé.. il trouvera sa force dans une certaine maturité, mais n’ayez craintes, ces cadeaux ne sont pas faits pour rester enfermés, il sera un jour libéré…